Les français champions du dating en 2016 avec 3,4 milliards d’euros dépensés

Si l’on a coutume de dire « quand on aime, on ne compte pas », l’impact du dating sur l’économie est bien réel, en particulier pour l’économie française ! Combien de date par célibataire ? Combien coûte une date ? Dans quel secteur les célibataires dépensent le plus ? Autant de réponses que Meetic, leader des services de rencontres, dévoile aujourd’hui dans sa dernière étude européenne menée par Cebr.

 

20 rendez-vous en moyenne par an pour les célibataires Français
En 2016, on comptabilise pas moins de 32,6 millions de « daters » européens actifs, soit 1,8 million de plus qu’en 2014. En revanche, l’année a été marquée par une baisse du nombre de dates comparée à 2014, avec un total de 682 millions de rendez-vous. Pourquoi ? Les célibataires européens ont tout simplement privilégié la qualité à la quantité. Et les célibataires français ne sont pas en reste. En effet, ils sont 6 millions de « daters » Français à être allés à plus de 119 millions de rendez-vous en 2016, contre 112 millions en 2014. Plus motivés que jamais, ils comptabilisent chacun 20 dates sur l’année et ne lésinent pas sur les moyens : la somme dépensée par date est passée de 44€ en 2014 à 56€ aujourd’hui. Enfin, en 2016, les Français sortent plus couverts que jamais : leur budget contraception a augmenté de 33%, pour atteindre 118 millions d’euros.

Fleurs, resto, ciné… quand la rencontre booste l’économie française
En hausse, le budget annuel alloué au dating par les Français est passé de 2,4 milliards d’euros en 2014 à 3,4 milliards d’euros en 2016 ! Les secteurs économiques bénéficiant plus particulièrement de cette croissance sont le divertissement, la restauration et les bars/pubs. Les Français y consacrent pas moins de 70% de leur budget dating, soit 2,3 milliards d’euros sur l’année. Trait particulier de l’Hexagone : on préfère dîner à la maison plutôt qu’au restaurant. 11% du budget dating annuel, soit 61€, est ainsi dédié à la confection de petits plats… A noter : en plus d’aimer mettre la main à la pâte, les Français sont fidèles à leur réputation de romantiques, dépensant au total 188 millions d’euros pour des petits cadeaux (+10% vs. 2014). 1 Source : The Economic Contribution of Dating : A European Analysis – Cebr pour MeeticGroup – Janvier 2017

Et l’économie européenne n’est pas en reste !
Les Européens ont dépensé 24,8 milliards d’euros pour le dating en 2016, soit une augmentation de 13% par rapport à 2014. Sur la première marche du podium, on retrouve les Britanniques qui comptabilisent plus de 29% du total (7,2 milliards d’euros), talonnés par les Italiens (5,4 milliards d’euros), puis par les Allemands (4,4 milliards d’euros). Les Français partagent la 4ème place avec les Espagnols (3,4 milliards d’euros chacun). Au global, les divertissements, restaurants et bars/pubs restent la principale source de dépenses, avec un total de 14,8 milliards d’euros consacrés à ce seul poste en 2016. Même si les tendances restent sensiblement identiques d’un pays à l’autre, un tour d’horizon de nos voisins européens permet de distinguer quelques différences… Tandis que les Italiens accordent une importance toute particulière aux cadeaux et à leur look (respectivement 10% et 20% de leur budget dating), les Néerlandais misent tout sur les sorties (71%). Enfin, la palme de l’économie revient aux Suédois avec seulement 50€ de budget moyen par rendez-vous contre 158€ chez les Britanniques, les plus dépensiers de ce classement.

Téléchargements

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus