Maman célib’ et belles rencontres

« Être mère n’empêche pas d’être femme. C’est ce que revendiquent et vivent beaucoup de femmes aujourd’hui, et que ces résultats confirment. »

 Sophie Cadalen, psychanalyste, consultante pour Meetic

Pas toujours facile d’être une maman solo, surtout lorsqu’on souhaite faire des rencontres amoureuses. Assurer la gestion du quotidien, tout en trouvant le temps de faire connaissance avec de potentiels prétendants, qui devront en plus apprécier les enfants… Voici une équation qui peut sembler difficile à résoudre !

Pourtant, en Europe, 23% des femmes célibataires sont aussi mères. Leurs exigences sont-elles différentes ? Qu’attendent-elles de leur date ? Qu’est-ce qui les séduit ? C’est ce que dévoile l’étude LoveGeist, conduite par Meetic et TNS Sofres dans 7 pays pour dresser un panorama européen autour du célibat et de la rencontre.

Et certains résultats sont surprenants… Ce n’est pas parce que l’on a soi-même des enfants que l’on apprécie d’aborder le sujet au premier rendez-vous, par exemple. Alors, à l’approche de la fête des mères, Meetic fait le point sur les comportements des mamans solos en matière de rencontre amoureuse.

Mamans et papas sont-ils égaux devant le célibat ?
Dans les pays couverts par l’étude, 15% des célibataires sont également parents et vivent avec un ou plusieurs enfants de moins de 15 ans à charge, que ce soit à temps plein ou en garde partagée. Mais ce sont surtout ces dames qui sont concernées (23% des femmes célibataires contre 7% des hommes célibataires), devant donc concilier vie de famille et relation sentimentale.

La France est d’ailleurs championne d’Europe dans la catégorie mamans solos, puisque ces dernières représentent pas moins de 31% des femmes célibataires. Celles-ci envient-elles le sort des Allemandes ou des Hollandaises, qui ne sont que 18% dans cette situation ? A moins qu’elles parviennent tout simplement à se ménager du temps rien que pour elles… et pour un éventuel prétendant !

Qui a dit que les mamans solos ne pouvaient pas faire de belles rencontres ?
Les mamans célibataires le disent elles-mêmes : leur statut ne constitue pas un obstacle insurmontable pour faire des rencontres. Toujours à l’échelle européenne, si une maman solo sur 10 se refuse à tout rendez-vous galant, lorsqu’elle a ses enfants à la maison, pour les 9 autres, ce n’est qu’une question d’organisation !

De leur côté, les hommes célibataires sont plutôt ouverts (43%) à l’idée de rencontrer une maman solo vivant à temps complet avec ses enfants. Ce sont les Norvégiens, les Suédois et les Français, qui accepteraient le plus facilement une telle invitation, alors que les Italiens se montreraient plus réticents. En revanche, seules 38% des femmes célibataires se disent prêtes à faire plus ample connaissance avec un papa solo ayant ses enfants à domicile.
Pour Sophie Cadalen, « Ceci justifie que l’on n’aborde pas d’emblée, et dès la première rencontre, la question des enfants. Notre statut de parent n’étant pas en soi une qualité à mettre en avant, pas plus qu’un fardeau qu’il s’agirait d’avouer. » Elle ajoute : « les mamans solos qui pensent qu’être mère nuit à la rencontre réalisent souvent que ce sont leurs peurs qui font barrage. Peur de réaménager sa vie avec un autre, peur qu’il ne s’entende pas avec les enfants, peur de souffrir… Se rendre disponible ne sera pas pour autant facile, mais n’est pas impossible. A condition de se l’autoriser et de s’organiser en conséquence. »

Maman ou pas, la galanterie paye presque toujours
Pour séduire une maman solo, pas de mystère : ces messieurs devront faire preuve de galanterie et de romantisme. En effet, ce sont des qualités qu’elles recherchent plus encore que les femmes célibataires en général et qui devraient payer quasiment à coup sûr (92% à l’échelle européenne).

Léger bémol, toutefois : si la courtoisie est une carte maîtresse en France et en Espagne, les Allemands et les Norvégiens devront prendre ce conseil avec plus de précautions, puisque, dans ces pays, les mamans célibataires n’apprécient pas toutes ce type d’attention (21% n’y tiennent pas).

Un conseil : évoquer les enfants, sans se montrer trop pressant
Un prétendant doit-il nécessairement apprécier les enfants ? La réponse est « oui » pour une grande majorité des mamans solos européennes (88%), ce qui est d’autant plus vrai chez les Françaises (92%). Qu’il exprime le souhait d’avoir des enfants à l’avenir peut également faire pencher la balance (32% des mamans solos européennes et 29% des Françaises).

Cela étant, pour ne pas commettre d’impair, inutile d’aborder la question trop tôt. En effet, un homme déclarant dès le premier rendez-vous qu’il souhaite se marier ou avoir des enfants, gênerait une grande partie des mamans solos (65% à l’échelle européenne et 69% en France). Autre écueil à éviter : ne parler que de soi… Le meilleur moyen pour froisser quasiment toutes les mères célibataires d’Europe (96%) !

« Concernant la question des enfants à faire ou pas, que l’on n’en ait déjà ou non, il est intéressant de remarquer que les femmes ne tiennent pas à aborder d’office ce sujet. Ce qui devrait rassurer ces hommes qui croient être forcément perçus comme des géniteurs potentiels. A moins que ce constat ne les inquiète plus encore… ! » ironise Sophie Cadalen

Ce qui fait chavirer le coeur de 98% des mamans célibataires françaises ? Que leur prétendant ait le même sens de l’humour qu’elles, tout simplement !
A propos de Meetic : Créé en 2001, Meetic est le pionnier et la référence de la rencontre amoureuse en France et en Europe. La marque propose aux célibataires les meilleurs services pour se rencontrer et seul Meetic peut se prévaloir de près d’un million de couples créés grâce à ses services. Aujourd’hui, la marque Meetic, qui est représentée en Europe dans 16 pays et 13 langues, fait partie du groupe américain IAC/InterActiveCorp, un des principaux leaders mondiaux du marché de l’internet. 
Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.Meetic.fr.

A propos du Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse : Etude menée en ligne par TNS Sofres pour Meetic du 29 octobre au 23 novembre 2012, auprès de 10 561 célibataires européens âgés de 18 à 65 ans.
Plus de 1 500 célibataires interrogés par pays : France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède et Norvège. Par célibataire, nous entendons toutes les personnes non engagées dans une relation sérieuse et durable, indépendamment de leur statut marital. Données pondérées afin de refléter la composition de la population française des célibataires en termes de genre et d’âge.

Contact presse : Agence FHCOM

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus