« Mille bornes » pour un 1er rendez-vous : légende ou réalité ?

On dit parfois que la distance permet d’attiser la flamme, mais qu’en est-il lorsque celle-ci atteint des dizaines, des centaines, voire des milliers de kilomètres ? Femmes et hommes sont-ils sur la même longueur d’onde, quand il s’agit de parcourir les routes afin de découvrir pour la première fois une personne rencontrée sur Internet ? Les Européens ont-ils tous volontiers le pied sur l’accélérateur lorsque le compteur kilométrique grimpe ? L’étude menée par Meetic et TNS Sofres à travers 7 pays pour dresser un Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse lève le voile sur ce qui freine ou non l’amour à distance. Alors, loin des yeux, loin du coeur ? Pas si sûr ! 

En France, sommes-nous prêts à aller loin, après un premier échange sur un site de rencontre ?
Les hommes le sont plus que les femmes
En effet, si 27% des hommes célibataires français se disent prêts à parcourir jusqu’à 100 kilomètres pour faire connaissance avec une prétendante virtuelle, seules 14% des femmes se sentiraient capables d’en faire autant, soit deux fois moins ! 10% d’entre elles avouent même ne pas vouloir se déplacer du tout quand les hommes ne sont alors que 3% à refuser un déplacement. Manque de motivation, envie de se laisser courtiser par son prince charmant ou simple question de praticité ? Quelle qu’en soit la raison, ce ne sont pas ces messieurs, souvent amoureux de leur volant, qui s’en plaindront… 

Les jeunes moins que les autres
Des chiffres qui doivent cependant être nuancés au regard de l’âge des personnes concernées. En effet, les jeunes célibataires français (18-24 ans) ne semblent pas avoir parfaitement intégré l’adage qui veut que « les voyages forment la jeunesse ». Ils seraient ainsi seulement 4% à accepter de faire jusqu’à 100 kilomètres pour une rencontre prometteuse, soit cinq fois moins que toutes les générations confondues. 

De même, les parisiens le sont moins que les Français en général
Enfin, le match Paris /province n’en finit pas de se jouer, car la situation géographique doit être prise en compte même dans les rapports amoureux, puisque 12% des célibataires évoluant en Île-de-France refusent tout simplement de se déplacer, quand la moyenne nationale se limite à 6%. Et les Français dans tout ça, jusqu’où seraient-ils prêts à aller par amour ? 7% donneraient raison à Edith Piaf et entonneraient joyeusement un « J’irais jusqu’au bout du monde, si tu me le demandais… ». 

Les Européens : de grands baroudeurs au Nord et plutôt casaniers au Sud Parcourir 500 kms pour rencontrer l’être aimé : voici un véritable défi que 6% des célibataires Européens pourraient relever. Toutefois là encore, les différences sont réelles entre les habitants des pays du Nord et du Sud. Ainsi, ceux qui tiennent le plus la distance sont les Norvégiens, qui, après s’être montrés les plus séducteurs de l’été(1), se révèlent également deux fois plus nombreux à être capables d’effectuer 500 kilomètres (11%) et même jusqu’à 5 000 (4%) pour aller à la rencontre de l’être aimé ! Et, tout comme leurs voisins Suédois, finalement moins frileux qu’il n’y paraît, ils seraient également 12% à mettre le pied sur l’accélérateur pour aller au bout du monde et y rencontrer leur promis(e) !

Côté latin lover en revanche, la marche à pied semble privilégiée ! Les Espagnols sont plus casaniers car ils sont 11% à ne pas accepter de se déplacer pour concrétiser leur coup de coeur virtuel, quand la moyenne des célibataires européens est à 7%. Des réponses étonnantes, surtout lorsque l’on sait que les célibataires espagnols sont ceux qui ont le plus grand nombre de rendez-vous amoureux parmi les Européens, soit 3,2 par mois pour les célibataires actifs sur les sites de rencontre. Les Italiens, quant à eux, ont la même attitude. Ils pourraient parcourir jusqu’à 10 kilomètres (27%) : mais le plus important n’est-il pas de faire le premier pas ou, en l’occurrence, le premier kilomètre ?! 
(1) Voir thématique « Summer of dates : « Quand l’Europe célib’ se met en mode estival »…

A propos de Meetic : Créé en 2001, Meetic est le pionnier et la référence de la rencontre amoureuse en France et en Europe. La marque propose aux célibataires les meilleurs services pour se rencontrer et seul Meetic peut se prévaloir de près d’un million de couples créés grâce à ses services. Aujourd’hui, la marque Meetic, qui est représentée en Europe dans 16 pays et 13 langues, fait partie du groupe américain IAC/InterActiveCorp, un des principaux leaders mondiaux du marché de l’internet. Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.Meetic.fr. 

A propos du Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse : Etude menée en ligne par TNS Sofres pour Meetic du 29 octobre au 23 novembre 2012, auprès de 10 561 célibataires européens âgés de 18 à 65 ans. Plus de 1 500 célibataires interrogés par pays : France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède et Norvège. Par célibataire, nous entendons toutes les personnes non engagées dans une relation sérieuse et durable, indépendamment de leur statut marital. Données pondérées afin de refléter la composition de la population française des célibataires en termes de genre et d’âge. 

Contact presse : Agence FHCOM

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus