Première rencontre : les petits rituels féminins enfin dévoilés !

Si certains disent qu’il faut souffrir pour être belle, d’autres pensent qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien ! Surtout lorsqu’il s’agit de se plaire et, disons-le franchement, de plaire tout court… Alors, à l’approche d’un premier rendez-vous amoureux, les célibataires européennes se livrent-elles à des rituels particuliers pour se préparer ? La réponse est un grand « oui », puisqu’elles sont près de sept sur dix à apprécier d’avoir suffisamment de temps pour se pomponner. D’ailleurs, environ une sur cinq n’hésite pas à quitter son travail en avance : la bonne excuse ! Autant de confidences faites par ces femmes à Meetic, dans le cadre du Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse, étude menée par TNS Sofres à travers sept pays. Reste désormais à avoir si cette attitude traduit leur anxiété face à l’inconnu ou, plus simplement, l’envie de mettre toutes les chances de leur côté.

H-3 : opération séduction
Les femmes aiment donc s’accorder du temps avant un premier rendez-vous amoureux. Mais, creusons un peu : que font-elles exactement durant cette parenthèse avec ellesmêmes ? Et bien, elles soignent leur apparence en s’adonnant à leurs petits rituels de beauté préférés : un masque effet « bonne mine », une épilation parfaite, une manucure nickel, puis la pédicure qui va avec… Bref, tout pour être belles jusqu’au bout des ongles, se sentir bien dans leur peau comme dans leur tête et, avouons-le, gagner en confiance

C’est, en tout cas, l’aveu de 48% des célibataires européennes et les Françaises ne sont pas moins coquettes, loin de là même, puisqu’elles font grimper ce chiffre à 54%. D’ailleurs, savez-vous dans quelle région de l’hexagone se trouvent les championnes de cette beauté express ? Ce sont les Bretonnes qui l’emportent : en effet, pas moins de 60% d’entre-elles s’enferment à double tour dans la salle de bains avant un rendez-vous !

Ainsi, tous les prétextes sont bons pour faire bonne impression lors d’une premièrerencontre, surtout lorsqu’on sait que 94% des célibataires européens (hommes & femmes)attachent de l’importance au look et au style de leur prétendant(e). C’est doncl’occasion de faire un petit détour chez son coiffeur (pour 19% des Européennes et 17%des Françaises) et même de pousser la perfection jusque dans ses moindres détails, ens’offrant une nouvelle tenue (25% dans les deux cas) !

Préparer son discours ou rester spontanée ?
Après cette mise en beauté, comment s’assurer d’être vraiment au top ? Peut-être en réfléchissant à des sujets de conversation à aborder pour briser la glace, voire susciter les confidences et pénétrer dans l’intimité de l’autre… Pas plus stressées que ça, les célibataires européennes ne sont que 20% à se préparer des antisèches. Toutefois, les Françaises semblent plus nombreuses à craindre les silences gênants durant un premier rendez-vous galant, puisque 27% confient penser à de potentielles discussions en amont.

Etrangement, ce sont les jeunes femmes (34% des 18-24 ans en France), qui se projettent le plus dans ce genre de situation. Des petites cachotières ? N’allons pas jusque là : il faut plutôt y déceler le besoin de se rassurer. Dans ce même état d’esprit, elles partagent aussi souvent leur ressenti avec leurs amis, à l’approche de ce moment plein de promesses, mais aussi d’interrogations. Une quête de partage et de conseils, reflétant une tendance, qui n’a finalement rien de surprenant pour cette génération, bien souvent adepte des réseaux sociaux et qui aime « partager » justement.

Peu importe leur âge, leur personnalité, leurs attentes et le temps qu’elles aiment passer devant leur miroir, c’est avec délice que les femmes célibataires se prêtent à ces petits rituels. A leurs yeux, c’est le moment idéal pour se détendre et faire monter l’adrénaline, mais, attention, la bonne adrénaline, celle qui donne des ailes ! Un tête à tête avec elles-mêmes, en quelque sorte, avant celui qui les attend avec leur prétendant…

Le premier rendez-vous parfait vu par les célibataires européens
Quel jour ? Le samedi, une fois reposé de sa semaine et en sachant qu’il reste encore tout le dimanche pour en profter…

A quel moment ? En fn de journée pour permettre de prolonger ce bon moment autour d’un dîner.

Où ? Dans un lieu que l’on connaît, où l’on se sent en confance, comme un restaurant, par exemple, mais, surtout, dont l’ambiance chaleureuse favorise les rapprochements.

Que boire ? Un soft drink ou, éventuellement, un café.

Que porter ? Exit le tailleur strict ou la cravate, le décolleté too much ou les chaussettes dépareillées : mieux vaut miser sur une tenue sympa, mais qui, l’air de rien, nous met en valeur.

La règle d’or ? Ne pas le ou la faire attendre… Enfn, pas trop longtemps, même si l’onveut se faire désirer !

Un conseil ? Savoir écouter l’autre, l’interroger, s’intéresser et, surtout, l’amener à la confdence.
Le secret ? Le ou la faire rire, c’est bien connu. Mais avec fnesse, tout de même !
Que faire de son téléphone ? Le mettre sur silencieux, bien sûr.
Un sujet de discussion ? Les voyages : ceux que l’on a aimés, ceux dont on rêve et, pourquoi pas, ceux que l’on partagerait volontiers à deux…

A propos de Meetic : Créé en 2001, Meetic est le pionnier et la référence de la rencontre amoureuse en France et en Europe. La marque propose aux célibataires les meilleurs services pour se rencontrer et seul Meetic peut se prévaloir de près d’un million de couples créés grâce à ses services. Aujourd’hui, la marque Meetic, qui est représentée en Europe dans 16 pays et 13 langues, fait partie du groupe américain IAC/InterActiveCorp, un des principaux leaders mondiaux du marché de l’internet. 
Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.Meetic.fr.

A propos du Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse : Etude menée en ligne par TNS Sofres pour Meetic du 29 octobre au 23 novembre 2012, auprès de 10 561 célibataires européens âgés de 18 à 65 ans.
Plus de 1 500 célibataires interrogés par pays : France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède et Norvège. Par célibataire, nous entendons toutes les personnes non engagées dans une relation sérieuse et durable, indépendamment de leur statut marital. Données pondérées afin de refléter la composition de la population française des célibataires en termes de genre et d’âge.

Contact presse : Agence FHCOM

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus