« Summer of dates » : quand l’Europe célib’ se met en mode estival !

L’été est enfin arrivé avec son cortège de douceurs ! Voici venu le temps du farniente,v de l’insouciance et, bien sûr, des rencontres… Alors, les célibataires européens ont-ilsv un penchant pour les flirts de vacances ? Une nationalité a-t-elle plus la cote que lesv autres ? Ces histoires sont-elles vouées à durer ? Quels sont les lieux favoris des solosv pour faire des rencontres ? Ce sont les questions posées par Meetic et TNS Sofres auxv célibataires de 7 pays pour dresser le panorama européen de la rencontre, baptisév LoveGeist. Une étude qui dévoile tout ce qu’il faut savoir sur les amours estivales1 !

Un joli cocktail, qui plaît en France : un zeste d’été, une pincée d’Europe pour de belles rencontres.
Qu’en est-il des amours d’été des Français en général ? Selon un autre sondage, réalisé par Meetic et OpinionWay, ils seraient 47% à avoir déjà franchi le pas, notamment les hommes plus séducteurs que les femmes peut-être…
D’ailleurs, selon l’âge, le coeur s’emballe plus ou moins vite : ce sont les 35-49 ans qui se laissent charmer le plus facilement (54%), talonnés par les plus jeunes (50% chez les 18-34 ans), tandis que leurs aînés se montrent un peu plus timides (43% chez les 50-59 ans et 38% chez les 60 et plus). A noter également : les personnes vivant en Ile-de-France se montrent plus actives que celles résidant en province (60% contre 44%)2.

L’été favoriserait-il aussi les rencontres « exotiques » qui dépassent les frontières ? Il semble que oui : près de la moitié (46%) des célibataires français ont en effet déjà « daté » un Européen en été, et, pour près d’1/4 d’entre eux, ils l’ont fait à plusieurs reprises, avec, notamment, un Espagnol (23%), un Allemand ou un Italien (22%), ou encore un Anglais (16%). Comme quoi, pour se dépayser, en amour comme en vacances, il n’est pas toujours nécessaire de partir au bout du monde !

Et si la séduction estivale venait du grand froid ?
Les Français sont très proches de la moyenne européenne : en effet, 48% des célibataires interrogés en Europe ont confié s’être déjà laissés tenter par un flirt de vacances avec un étranger, même si les femmes affichent un peu plus leur réserve…

Les Européens les plus « frileux » à se lancer dans une histoire estivale ? Sans conteste, les Allemands (qui sont 73% à n’avoir jamais fait de belles rencontres en été), très loin devant les Français (54%) et les Néerlandais (49%). Mais, attention : contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les Italiens les plus grands séducteurs de l’été, ni les Espagnols ! Non, les tombeurs en Europe, ce sont les flamboyants Norvégiens, qui sont 74% à avoir déjà eu au moins une histoire sentimentale durant la belle saison ! Derrière leur supposée froideur, cacheraient-ils un tempérament de feu ?

Sur le podium des célibataires qui ont déjà eu plusieurs amourettes estivales…
• En « pole position », les Norvégiens, qui, à 49%, ont déjà noué plusieurs idylles pendant leurs vacances ;
• La seconde place revient aux Italiens (31%),
• La troisième place aux Suédois (27%)
• Ils sont talonnés par les Espagnols (26%) et les Français (23%).
• L’avant-dernière place revient aux Néerlandais (15%)
• Tandis que les Allemands ferment la marche avec seulement 7% d’entre eux qui ont eu des idylles en été…

 

Bref, j’ai fait une belle rencontre estivale !
Pour la majorité des célibataires français, guidés peut-être par l’esprit « carpe diem », les relations qu’ils nouent avec un étranger pendant leurs vacances sont plutôt de courte durée. En effet, pour 52% d’entre eux, leur amourette estivale dure moins d’un mois. Cependant, certaines belles rencontres résistent plus longtemps : de 3 à 6 mois pour 10% d’entre elles et jusqu’à plus de deux ans pour 4%. Les autres moments de l’année et les autres moyens ne sont donc pas anodins pour faire de belles rencontres ! D’après l’étude complémentaire d’Opinion Way auprès des Français, ces belles et souvent brèves histoires restent pour les 2/3 des personnes interrogées de beaux souvenirs, devant une rencontre anodine (22%) et tout de même près de 10% sont restées une belle histoire qui dure encore aujourd’hui !

Les Français sont plus nombreux que les Européens (41%) à vivre des histoires qui ne durent qu’un mois. Le cas des Espagnols est exemplaire : pourtant perçus comme des Don Juan, ils ne sont que 29% à avoir des histoires qui durent un mois… Mais tout espoir est encore permis, car, dans 5% des cas en Europe, la belle histoire dépasse les deux ans !

C’est aussi sur la durée de leurs belles rencontres estivales que les Norvégiens se distinguent ! Pour 10% des témoignages norvégiens, les belles histoires de vacances ont dépassé les deux ans ! Le mystère reste entier quant à une explication rationnelle du beau score des Norvégiens !

Faire des rencontre à la plage « ahou cha-cha-cha… »
Si l’été est le moment approprié pour faire de belles rencontres, le lieu reste à préciser. Et là, à l’unanimité (la météo actuelle ne pourra démentir ces résultats…), la plage est le lieu idéal : c’est le « spot » de prédilection pour 43% des Français qui aspirent à rencontrer un ou une partenaire amoureux. Juste derrière, le club de vacances recueille 39% des suffrages, plébiscité davantage par ces dames (41%) que par ces messieurs (36%). Quoi qu’il en soit, l’ambiance et la convivialité qui règnent dans ce type de lieux s’avèrent propices pour faire connaissance… Et plus si affinités !

Et les Français sont là encore à l’unisson avec leurs concitoyens européens (44% en moyenne pour la plage et 30% pour le club de vacances) même si les Espagnols (49%) se sentent tout particulièrement chez eux à la plage, suivis de près par les Suédois (45%), ainsi que par les Italiens et les Allemands (43% à égalité).
Ces mêmes Allemands ne boudent pas non plus les clubs de vacances pour célibataires (45%), tout comme les Néerlandais (40%), appréciant sans doute l’atmosphère et l’esprit organisé de petit village qu’on y trouve. Enfin, pour les grands séducteurs estivaux que sont les Norvégiens, la plage (39%) pourrait presque se faire détrôner, cette fois, par la montagne (31%) : logique quand on sait combien de sommets enneigés compte leur territoire…

1 Sauf mention, les résultats cités sont issus de l’étude LoveGeist, réalisée par Meetic et TNS Sofres.
2 Sondage Meetic – OpinionWay, « Les Français et leurs amours d’été », réalisé en ligne du 24 au 26 juillet 2013, auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

A propos de Meetic : Créé en 2001, Meetic est le pionnier et la référence de la rencontre amoureuse en France et en Europe. La marque propose aux célibataires les meilleurs services pour se rencontrer et seul Meetic peut se prévaloir de près d’un million de couples créés grâce à ses services. Aujourd’hui, la marque Meetic, qui est représentée en Europe dans 16 pays et 13 langues, fait partie du groupe américain IAC/InterActiveCorp, un des principaux leaders mondiaux du marché de l’internet. 
Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.Meetic.fr.

 

A propos du Panorama Européen de la Rencontre Amoureuse : Etude menée en ligne par TNS Sofres pour Meetic du 29 octobre au 23 novembre 2012, auprès de 10 561 célibataires européens âgés de 18 à 65 ans.
Plus de 1 500 célibataires interrogés par pays : France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède et Norvège. Par célibataire, nous entendons toutes les personnes non engagées dans une relation sérieuse et durable, indépendamment de leur statut marital. Données pondérées afin de refléter la composition de la population française des célibataires en termes de genre et d’âge.

 

Contact presse : Agence FHCOM
 

 

 

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus