Quel texto après le premier rendez-vous ?

71% des célibataires français aimeraient recevoir  un texto osé après un premier rendez-vous réussi… 

Premier rendez-vous : check ! C’était quand même une réussite, maintenant il s’agit de ne pas tout faire capoter avec un message maladroit. Mais quel casse tête ! Faut-il être le premier à reprendre contact ? Quand ? Comment ? Meetic s’est penché sur le question*, afin de comprendre ce qu’il se passe dans la tête des célibataires français.

Après le premier rendez-vous, qui envoie le premier texto ?

Elle ou lui ? Moi ou l’autre ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette question n’est pas si problématique pour les célibataires français : pour 69% d’entre eux peu importe ! En revanche, hommes et femmes se rejoignent pour dire que c’est tout de même aux hommes de prendre les devants, les traditions ont la vie dure ! Pourtant les mentalités évoluent rapidement quand même, puisqu’ils sont 69% à que cette question du « elle/lui ou moi ? » est sans importance, vs 60% l’année dernière.

Quel est le bon timing ?

À la réception de ce fameux sms ô combien attendu, il y a deux écoles : répondre immédiatement ou laisser l’autre mariner un peu… Mais dans ce cas, combien de temps faut-il vraiment attendre ? Car répondre trop vite serait montrer trop d’empressement et il est bon de se laisser désirer. Mais attendre trop longtemps pourrait lasser l’autre ! Dans les faits, cette question reste un vrai et cruel dilemme puisque 33% des célibataires répondent « dans l’heure », 30% « après plus d’une heure » et 28% « le jour suivant ». Seule différence notable : les jeunes femmes (de moins de 35 ans) sont plus enclines à répondre dans l’heure, à hauteur de 47% contre 36% pour leurs homologues masculins.Enfin, lorsqu’un célibataire est décidé à envoyer le premier un message à son/sa prétendant(e), il préfère en général attendre moins d’une demi-journée (pour 34% d’entre eux) ou même le jour suivant (27%). Enfin, presque 15% des célibataires français ne comptent pas envoyer de sms après un premier rendez-vous réussi. Ah… Les mystères de la séduction !

Que dire ?

Dernière question majeure pour les célibataires : que faut-il écrire ? Certains sms n’ont franchement pas la cote : « Je veux un enfant de toi » ou « Pourquoi ne m’enverrais tu pas une photo de toi nu(e) ? », soient tellement directs que finalement l’autre ait envie de ne surtout pas aller plus loin ! Par contre un message du type Je parie que tu es beau/belle tout(e) nu(e)”, va certes rebuter 58% des célibataires français, mais émoustiller 42% des personnes interrogées…! Le très simple message “Sexe ?” est un quitte ou double, même si 45% des célibataires français sont ouverts à ce type de proposition très directe. Même chose pour le “Je t’aime” : 47% des célibataires français le prendraient bien. Cependant il reste des messages qui fonctionnent à tous les coups, comme le classique mais toujours efficace “J’espère te revoir bientôt” : 95% des célibataires français aimeraient recevoir ce message à la suite d’un rendez-vous. Dans un registre un peu plus frais et osé, le Saute dans un taxi et rejoins-moi à la maison” remporte quand même 71% de suffrages positifs.

Quel comportement adopter avec son téléphone lors d’un premier rendez-vous ?

S’il est essentiel pour la suite de la relation, le téléphone peut s’avérer être un véritable tue-l’amour pour un premier date ! Qui apprécie voir son ou sa prétendante les yeux rivés sur son smartphone plutôt qu’à regarder l’autre ? Les célibataires français le savent bien : 45% d’entre eux ne se permettraient jamais de regarder leur téléphone lors du premier rendez-vous ; mais 41% considèrent tout de même que c’est à l’autre de les intéresser, autrement ils n’hésiteront pas à répondre à leurs messages ! Enfin, il reste 14% d’irréductibles célibataires qui gardent un œil sur leur téléphone, même pendant un premier rendez-vous. Question de génération ? Peut-être.

Chez les moins de 35 ans, checker son téléphone pendant un rendez-vous paraît normal : 15% d’entre eux le font et 26% ne sont pas ennuyés si l’autre le fait (contre 28% au global).

En revanche, 72% des célibataires français tout âge confondu le prendraient très mal et 41% demanderaient carrément à leur rendez-vous d’arrêter (contre seulement 33% des moins de 35 ans) tandis que 31% en deviendraient suspicieux : « Et s’il/elle était en train de parler de moi ? »…

Téléchargements

Nous suivre

Contact



Veuillez laisser ce champ vide.


Formats autorisés: jpg, png, pdf, gif - poids < 5Mo


x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus